Benjamin Coyle

25.02 ➜ 07.03 2019

Chorégraphe et danseur, Benjamin Coyle aime autant porter la voix de ses propres créations que de s’offrir à celles des autres. Marqué par le déracinement, sa triple identité (germano-anglais de naissance, français d’adoption), et le fait que nous contenons autant de personnalités que nous parlons de langues, il s’attache très vite à développer un langage qui lui est propre, au delà du geste chorégraphique pur.

Au sortir du CNSMD de Lyon en danse contemporaine, il est interprète au CCN de Roubaix Carolyn Carlson. À Berlin il travaille régulièrement au HAU, avec l‘actrice allemande Corinna Harfouch, ou la plasticienne Miet Warlop, et assiste le chorégraphe allemand Herrmann Heisig au Sophiensaele. En France, il travaille avec Yan Raballand (Cie Contrepoint), collabore avec Cristina Luca pour le Festival Do Disturb (Palais de Tokyo, Paris), et chorégraphie des clips pour les groupes Triviale Beauté, Pili Coït, Saint Sadrill …

Ces nombreuses rencontres fabriquent son endroit, le menant à la création de Kopfkino, qu’il préfère qualifier de Groupe de Danse Performance plutôt que Compagnie, et ainsi conjuguer le singulier au pluriel :dans ses créations, il creuse des thématiques telles que la mémoire de l‘intime, le déracinement humain et culturel.

En 2017 il créé sa performance Eldfell (NTH8-Lyon) et un duo avec le musicien Antoine Mermet The Individual Failure (La Fraternelle Saint Claude). Il est également cofondateur de FAB/Grande Table, regroupement d‘artistes pluridisciplinaires lyonnais animant des tables rondes et co-fonde Cellule d‘essai (une série de temps consacrés à la recherche en performance à Lyon).

En mars, Benjamin Coyle vient au Pacifique travailler sur sa création La séance, il présentera une étape de travail lors d’un Qu’est-ce qu’on fabrique ? le 07.03 à 19h30.

Photo de Malo Lacroix
Partager