Konrad Kaniuk et Renaud Golo

27.05 ➜ 06.06 2019

Konrad Kaniuk :

Né en 1988 en Pologne, Konrad Kaniuk grandi en Allemagne et vit à Lyon. Il a étudié la littérature comparée et le théâtre à la Freie Universtität Berlin. Il est doctorant à l’École Normale Supérieure de Lyon. Parallèlement à des activités de radio et de presse, il a travaillé comme critique indépendant de danse contemporaine à Berlin. Depuis 2015, il enseigne dans le cadre de son doctorat à l’ENS de Lyon et donne des cours de dramaturgie appliquée à l’École de la Comédie de Saint-Étienne.

Il a travaillé à la Cricotek Tadeusz Kantor (Cracovie) et comme assistant de direction artistique aux Sophiensaele (Berlin), assistant à la mise en scène et production au Theaterdiscounter (Berlin), assistant du directeur artistique à Tatwerk Berlin. En 2011, il commence la mise en scène avec l’essai dans les Sophiensaele lors du 100° Festival et présente l’essai #2 dans le MicaMoca. S’en suit la première production française, in may days, 2012 et in may days – essai 3, invitée au Schwankhalle/Stadttheater Bremen dans le cadre du Outnow-Festival. Il participe en 2013 à la dramaturgie de TEE – TanzEuropeExpress qui reçoit le prix du jury du festival de théâtre indépendant 100° et est invité par le MAM – Maroc Artisti Meeting à Marrakech (Goethe Institut). Il travaille comme scénariste pour la production du film When I will come twice and go once, écrit le texte pour le solo Visual Ghost produit en coopération avec Ixchel Mendoza Hernandez pour les Tanztage 2012 et co-signe, en tant qu’acteur, scénariste et réalisateur le court-métrage Müller Material – ein Irrtum in 8 Akten (25min). En 2014, il crée Ce soir, on débusque les matassins. En 2015, il fonde la Compagnie Korowod. En 2016, il participe à la création de Tutuguri de Flora Détraz et entame la recherche pour Strette qui prend une nouvelle tournure avec la rencontre de Renaud Golo. Depuis 2017, il travaille en tant qu’interprète pour la Compagnie Arrangement provisoire/Jordi Gali.

Renaud Golo :

Né en 1963. Études de violon, pratique intensive de la boxe anglaise tout en se consacrant quotidiennement au dessin et à l’écriture.

Simultanément, coïncidents : Un travail sur la voix, de la parole au chant, avec le groupe RIEN (1990-1994), avec l’ensemble vocal Gondwana (direction Eduardo Lopes 1998-2001), avec le groupe Contre (un disque, Cherche les noises, soutenu par le CCAM Vandoeuvre-lès-Nancy – 2000), avec La Douzaine (ensemble de 12 musiciens 2001-2005), avec Damien Grange (duo de voix radiophonique improvisé, 3 années consécutives), avec Lucy Flint (1999 – création pour voix et clarinette basse, Salle Varèse CNSM, Lyon), avec Jude Anderson (2000 – Suaires de Patrick Kerman) avec Joëlle Léandre (2002), avec un mec une porte (2002-03), avec Alain Aubin, compositeur et interprète de l’opéra Cachafaz, il interprète le rôle-titre (2014 – Marseille).

En tant que concepteur et auteur, acteur ou performer, scénographe, directeur d’acteur, assistant, conseiller musical ou pour le jeu et l’interprétation, et co-éditeur, Renaud Golo a également collaboré avec : Joan Jonas (1995 – Sweeny Astray, Musée d’Art Contemporain de Lyon), Denis Mariotte (2002-10 – Six créations), la Compagnie Doppler (2003 – Caramba !, Musée d’art moderne Saint-Etienne), Maguy Marin avec qui il sera scénographe, puis deviendra interprète (1989 et 2010 – Coppelia, …, Umwelt), Gilbert Guillaumond (13 films, 1998-2012, 2018), Phil Minton (2004 – création aux Subsistances à Lyon), François Tizon (2006-09 – Les jeunes filles), Barbara Manzetti (2011-13 – Trois performances), Sandra Iché (2011-18 – Wagons Libres, Variations orientalistes, Droite/Gauche et des ateliers avec des migrants à Marseille), avec Les conspirateurs du hasard (Olivier Bost & Patrick Charbonnier – 2016), la Revue Incise (2016 – article Choisir une demeure), Johan Michel (2016 – film Berzingues, et projet 2018-19), Lionel Marchetti (2011-12), Vincent Weber (2017 – D’après nature) Vania Vaneau (2017 -18 – Ora, ORÉE), Melina Faka (2018). Il est DJ Maskitaj depuis 2016 (présent au festival Format en 2017). Il est membre fondateur de la revue Rodéo qu’il a codirigée (2000-16) et fut membre du collectif des soucieux de ramdam entre 1998 et 2011.

Seul, également : il propose des séances d’écoute musicale depuis 2014 (Situations d’écoute). Il travaille à l’écriture d’un roman et mène depuis début 2017, avec la complicité et le soutien de Konrad Kaniuk, un travail au long cours (pour la scène) à partir du livre de Maurice Blanchot.

En juin, Konrad Kaniuk et Renaud Golo viennent au Pacifique travailler sur leur création Strette, ils présenteront une étape de travail lors d’un Qu’est-ce qu’on fabrique ? le 06.06 à 19h30.

Photo de Marie Fabre
Partager