Malika Djardi

Horion

Malika Djardi


Quand la scène est une batterie géante, tous les coups sont permis. Les plus absurdes et le plus surprenants surtout. C’est le pari de Malika Djardi dans Horion. Le rythme ? Un jeu de rôles épatant et poétique. La rencontre entre la danse et le rythme n’a rien d’étonnant en soi. Malika Djardi a choisi d’en faire des personnages qui ne manquent pas d’humour. Elle a ainsi créé avec le performer Nestor Garcia Diaz un duo de gestes plein de facéties. Ce spectacle qui ressemble à un album de musique live, déplie ses morceaux en toute fantaisie. À partir du mot horion qui signifie coup, cet élément de base des percussions qui invite aussi aux expressions les plus variées, le duo s’empare d’images et crée des situations absurdes avec jubilation. Car donner un coup est aussi un geste qui produit du son. Applaudir, frapper à une porte, gifler même. Dans ce cabaret des coups, les numéros se succèdent à en perdre son latin. Le corps se fait instrument sonore, la musique devient une étrange comédie.

Malika Djardi : Après une formation en arts plastiques, elle intègre des études supérieures en danse contemporaine à l’UQAM de Montréal puis au Centre National de Danse Contemporaine à Angers de 2009 à 2011. Elle est invitée par Jean-Marc Adolphe à l’édition 2010 de SKITE au cours de laquelle elle crée une première pièce de groupe Love Song réunissant Perle Palombe, Yohann Alex, Charles Chemin, Trajal Harrell, Aude Lachaise et Maud Le Pladec. Avec le solo Sa Prière, crée en avril 2014 dans le cadre du festival Danseur à Bruxelles, elle poursuit une recherche sur la question de la performance comme objet de documentation. Depuis 2011, elle a travaillé en tant qu’interprète pour Mélanie Perrier, Pierre Droulers, Alexandre Roccoli et en tant qu’invitée sur Suite n°1 “ABC” du metteur en scène Joris Lacoste et son projet Encyclopédie de la parole. Horion est la deuxième création de sa compagnie.

Conception et chorégraphie : Malika Djardi • Interprétation : Nestor Garcia Diaz et Malika Djardi • Assistants à la composition musicale : Nicolas Taite (batterie), Thomas Turine • Technique son : Benoît Pelé • Création lumière : Mathilde Chamoux • Costumes : Ateliers de couture du Théâtre de Liège : bodies, tutu et gants / La Bourette : protections et ceintures / Marie-Colin Madan : masques et finitions / Nodd Architecture : sabots • Scénographie : LFA Looking For Architecture • Conseils à la dramaturgie : Youness Anzane

Production déléguée : Association Stand • Coproduction : Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis, Théâtre de Liège, Charleroi Danses, manège, scène nationale Reims, L’échangeur CDCN Hauts-de-France • Résidences et soutiens : CND Centre National de la Danse (Pantin), CND Centre National de la Danse Rhône-Alpes (Lyon), Scène 7 / Le Croiseur (Lyon), La Raffinierie Charleroi Danses, Manège scène nationale Reims, L’Échangeur CDCN Haut-de-France.

Remerciements : Jean-Baptiste Ginier Gillet, Pierre Droulers, Youness Khoukhou, Loup Gangloff, Julia Kat, Benoît Pelé.

h o m e - Paul Changarnier - Collectif A/R

Crédit photo : Loïc Benoit

INFOS PRATIQUE :
Ven 24.11 19h
Sam 25.11 17h30
Tarif unique 1 soirée 6€
Pack 2 jours 10€

RÉSERVATION :
La Rampe — La Ponatière,
15 avenue du 8 mai 1945,
38130 Échirolles
04 76 400 505
larampe-echirolles.fr